Dans mon coin

Un site bricolé avec les moyens du bord

Vous irez tous au Paradis

Classé dans : Mes publications — 18 novembre 2014 @ 17 h 03 min

Mais méfiez-vous quand même. Faites attention au Correcteur, qui ne corrige pas que des manuscrits. Parfois Dieu est d’accord avec lui, mais pas toujours.

J’ai lu Gémini  de Marie Fontaine

gemini

 

et je vous préviens, soyez prudents:

Ne prenez plus l’autoroute, choisissez des petits chemins. Méfiez-vous du Ketchup dans les frites, ne faites plus la queue à la Poste, évitez les ascenseurs, les concerts, n’entrez plus dans une parapharmacie et donnez tout de suite votre chien aux voisins.

Ne râlez pas, ne vous en prenez pas aux fonctionnaires.

ça devrait vous éviter le pire.

Ne vous reposez pas non plus sur la police, elle n’est pas dégourdie et parfois trop occupée.Une fille qui passe et vous savez bien comment ça finit.

Ayez l’oeil, le Correcteur rôde partout et même entre les pages du livre, ça l’amuse.

Mais surtout, surtout, soyez prudents avec les mélanges: quand la vraie vie devient littérature et la littérature la vie, alors tout ça devient dangereux.

 

Un homme doté d’un pouvoir particulier vous arrange le monde en éliminant tous les importuns et en même temps, la romancière vous pose une question qui risque de ne pas vous faire plaisir: que faire d’une âme quand la morale lui a rendu sa liberté?

La réponse est : n’importe quoi et vous avez déjà lu ça, quelque part chez Camus et non, pas chez Marc Levy ni chez Guillaume Musso. Cet homme tue sans motif vraiment valable et aime avec un motif très valable, c’est un bon propos littéraire, ça. Ici, la parabole sur la liberté sous son plus mauvais jour a des airs de grande bricole mais ça rend le roman sympathique. Et touchant.

A moins que vous ne soyez quelqu’un de vraiment bien, que vous aimiez votre chien autant que votre prochain et que vous ne rêviez jamais qu’il vous fiche la paix, à moins que vous ne vous fâchiez jamais quand vous attendez trop longtemps, à moins que que vous ne fassiez pas de bruit dans les salles de concert, que vous ne vous mettiez pas trois frites en même temps dans la bouche quand vous avez bien faim, que vous ayez lu les Essais de Montaigne en entier et que vous ayez toujours une boîte de préservatifs sur vous… dans ce cas, laissez tomber.

Pour tous les autres, je vous recopie un petit passage savoureux, car Marie Fontaine n’est jamais aussi talentueuse que quand elle écrit des horreurs:

« Le bougre n’était remonté chez lui que pour mieux descendre en enfer…Il recouvra ses esprits quelques millisecondes , avant de toucher le sol, juste le temps nécessaire pour se dire que-contact, impact, gerbes de sang, confettis de cervelles et d’os broyés- finalement, sa vie n’était pas si moche que ça »

GEMINI Premier roman

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Né de poussière d'étoiles |
Lafausseracaillepinkquiaime... |
Hypokhagne 1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poesiemavie
| commentcest
| Pressplume