Dans mon coin

Un site bricolé avec les moyens du bord

10 questions existentielles et leur réponse

Classé dans : Mes publications — 24 novembre 2014 @ 12 h 39 min

 

1 Peut-on écrire à tout âge?

Variante: pourquoi m’obstiner à écrire à mon âge, alors qu’on recherche de jeunes talents ?

Parce que je suis quand même moins vieille que Barbara Cartland en son temps et même plus jeune qu’ Annie Ernaux, qui continue, elle. Regardez-moi

CCF23112014_00002

et dites-moi si je dois arrêter. Seulement attention, si vous dites oui je vous détesterai à mort et pour me venger, parce que je ne suis pas si brave fille que ça, je vous ferai un très mauvais commentaire. Sinon vous pouvez être franc, il est toujours bon de dire la vérité, paraît-il.

 

2 Peut-on vivre sans écrire ?

Bien sûr, mais en ce qui me concerne il va me falloir une bonne dose de chocolat, pour compenser. Et me confisquer mon ordinateur, mes stylos et mes rames de papier. Et ne plus me montrer l’ombre d’un livre vers neuf heures du soir, parce que j’ai le réflexe de Pavlov, j’ai les mots qui me viennent, comme la salive dans la gueule du chien.

 

3 Peut-on quitter tout ce qu’on aime?

Variante: quel livre emporterais-je sur une île déserte ?

CCF23112014_00006

D’abord, il faudrait me payer très, très cher pour que j’aille vivre dans un endroit désert . Ensuite, sur une île déserte je ne lirais rien, je passerais mes journées à manger les noix ce coco que Vendredi m’aurait ouvertes en les jetant sur une pierre  - et mes nuits à rêver qu’un bateau vienne me chercher, en écoutant le bruit de la mer.

Mais allez-y, faites votre liste, au cas où vous feriez naufrage, ce qui peut bien vous arriver avec l’essor exponentiel des croisières en mer.

 

4 Que faire d’une âme, sans lecteur et sans éditeur ?

La prendre par la main et la consoler, parce que franchement, ça n’est pas gagné. Vous me direz qu’on peut tout à fait vivre heureux sans être lu ni édité, qu’il suffit d’aller montrer ailleurs ses talents –dans le bricolage, la cuisine, les kayak, le judo, les danses de salon etc… mais vous savez bien ce que c’est , quand on a commencé avec l’écriture c’est terrible, on ne peut pas y renoncer. Alors cette âme perdue, conduisez-la gentiment vers les Limbes, vous savez, cet endroit où l’on attend la vie éternelle. Sur les réseaux sociaux, ça s’appelle des groupes privés. J’y ai passé un moment, avec mes personnages.

CCF23112014_00000

 

 

5 Faudra-t-il brûler les livres ?

C’est comme vous voulez, chez Orwell ils l’ont fait et ça a quand même donné un best seller. Mais vous me laissez les œuvres complètes de Camus, deux ou trois pièces de Racine et vous me commandez le prochain Beigbeder, s’il est encore capable d’écrire.

*EXCLUSIF*PARIS: "La Grande Librairie" sur France 5

 

6 Faut-il plaindre les écrivains ?

Ben non, ils se plaignent assez tout seuls, regardez-moi. Je pense d’ailleurs que la plainte est consubstantielle à l’écrivain, comme le stéthoscope au médecin, le  sifflet au gendarme, la couche-culotte au bébé  et l’IPhone à vos enfants.

 

7 Alors, l’écrivain heureux existe ?

CCF23112014_00001

Je crois bien que oui, il en traînait un l’autre jour sur Facebook et il avait l’air vraiment content.

L’écrivain heureux vient d’avoir un commentaire

L’écrivain heureux vient d’écrire le mot FIN sur son manuscrit

L’écrivain heureux est dans le top 100

L’écrivain heureux a dix nouveaux likes sur sa page auteur

L’écrivain heureux a une nouvelle histoire en tête

L’écrivain heureux a trouvé quelqu’un pour sa mise en page

L’écrivain heureux a trouvé quelqu’un pour ses corrections d’orthographe

L’écrivain heureux a trouvé un bon titre

L’écrivain heureux a fini le résumé de son livre

 

 8 Peut-on survivre sans être lu ?

Eh bien oui, rassurez-vous, mais pas si longtemps : James Joyce a vécu 59 ans, j’ai calculé.

ulysse

 

9 Où s’arrête l’univers ?

Le vôtre ? Il s’arrête pour l’instant à la fin du tome 1 des Pérégrinations de Zelda dans l’espace, votre dernière saga extra-terrestre et ensuite il y aura le tome 2, le 3, et le 4 et vous vous demandez si vous n’allez pas continuer mais avec un autre titre, alors non, l’univers n’a pas de fin, puisque Zelda est immortelle et l’espace incommensurable. Et votre inspiration, énorme.

CCF23112014_00004

 

10 Et si c’était à refaire ?

D’accord, je changerais le titre de mes nouvelles, je me creuserais un peu la tête pour trouver quelque chose de mieux, qui attire l’oeil du lecteur. Mais sinon… vous avez des regrets, vous ? Vous changeriez une ligne de ce que vous avez écrit avec tant de cœur et d’application ? De ce qui s’est imposé à vous un beau jour et  vous a trotté ensuite dans la tête ? De tout ce que vous avez tapé avec enthousiasme sur votre clavier, des heures durant, sans même penser à regarder par la fenêtre ? Vous referiez ce que vous avez livré au public comme on lance une bouteille à la mer, avec tout l’amour d’autrui dont vous êtes capable?

Il y a des questions bêtes qui me passent par la tête, parfois, ça n’est pas croyable!

 

 

 

 

 

 

6 commentaires »

  1. rougepolar dit :

    Article tres interessant posant de vraies questions J’aime :)

    Dernière publication sur Rougepolar : L'effet papillon

  2. 010446g dit :

    Tag ou questionnaire?

    1) il est des centenaires brûlants d’adolescence…
    2) sans problème pourvu qu’on puisse exprimer autrement ce qui veut exploser
    3)Les livres seraient mouillés par le naufrage… MAIS on peut écrire dans le sable
    4)la bercer doucement comme un bébé en futur devenir
    5)C’est le rêve de toutes les dictatures: surtout pas!
    6) pas de raison de plaindre qui prend son plaisir…Y compris les masos qui se contraignent pour des « commandes »
    7)Il ne devrait pas y avoir d’écrivain malheureux
    8)peut-être mais l’écrit a une dimension « éternelle »
    9)????
    10) si c’était à refaire, dans les mêmes conditions, on ferait exactement la même chose.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Vers le pouvoir personnel?

  3. Jean-Philippe dit :

    Merci Dominique, toujours un vrai plaisir de te lire… :)

    PS : Les Limbes = Les groupes privés sur facebook. Excellent ! :D

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Né de poussière d'étoiles |
Lafausseracaillepinkquiaime... |
Hypokhagne 1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poesiemavie
| commentcest
| Pressplume