La tempête des coeurs, de Mélodie Ambiehl

mélodie

 

Nous sommes au XXIIème siècle, bien après la Crise du Grand malheur. On peut acheter le bonheur et le cœur des autres, les livres-papier ont été supprimés, on s’en tient au livre collaboratif divertissant (vous savez bien), on communique par hologrammes et l’on avale des pilules de vie. Rien de bien nouveau au soleil : le mini roman de Mélodie Ambiehl pourrait passer pour une énième histoire de dystopie, sauf que.

Sauf que c’est bien écrit et justement, il y a ces jolies phrases qui vous dessinent une carte du tendre, avec en toile de fond la rade de Toulon et en bande son la voix du renard de St Exupéry.

« Si tu veux un ami, apprivoise-moi ».

Sacré Renard, mis à toutes les sauces depuis quelque temps, même dans les mariages.

Sauf que cette préciosité va bien au sujet et rappelle quelques belles pages shakespeariennes : La rose de l’amour enlace nos lèvres et en moi naît déjà la ronce maudite d’un lien que plus rien ne saurait rompre.

                Sauf que traînent dans cette histoire quelques-unes de nos plus belles œuvres littéraires – Andromaque, Belle du Seigneur…, petites âmes naufragées et comme il est bon de les voir passer.

 

Il s’appelle Nathaniel, il aime lire et se gaver de bonbons, elle s’appelle Isallys et elle aime marcher sous la pluie. Nathaniel édite des livres collaboratifs, ces petits monstres à plusieurs mains du numérique, conçus pour distraire le lecteur. Isallys est la gardienne des vieux livres, conçus pour rien d’autre qu’eux-mêmes. Tout sépare Nathaniel et Isallys, depuis le Moyen-âge c’est la même chose et bien sûr ils vont s’aimer.

Parce que l’amour… L’amour est dans le pré a laissé la place à un site de rencontre, L’amour est votre bonheur : on ne change pas une équipe qui gagne. Seulement l’amour se heurte au destin, dans toutes les bonnes histoires et l’on ne peut pas tout acheter, toujours.

Parfois le prix à payer est insupportable.

 

Lisez ce petit roman, c’est très joli et beaucoup moins innocent qu’il n’y paraît. Et puis vous verrez : en matière de littérature, nous y sommes déjà !

Une réponse à “La tempête des coeurs, de Mélodie Ambiehl”

  1. rougepolar 22 août 2018 à 22 h 43 min #

    Merci pour ce partage

    Dernière publication sur Rougepolar : Plein feux sur les injustices de sélection.

Laisser un commentaire

Né de poussière d'étoiles |
Lafausseracaillepinkquiaime... |
Hypokhagne 1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poesiemavie
| commentcest
| Pressplume